> FDC35 > Réglementation / Associations > Réglementation spécifique

Appeaux - Appelants

 
  • Arrêté ministériel du 04/11/2003 relatif à l’usage des appeaux et des appelants pour la chasse des oiseaux de passage, du gibier d’eau et de certains corvidés et pour la destruction des animaux nuisibles, cliquez ici.


  • Définitions :

Appeau : instrument utilisé par l’Homme pour attirer un animal par le bruit qu’il produit.

Appelant artificiel (aussi désigné par les noms de forme ou blette) : objet imitant plus ou moins fidèlement l’aspect d’un animal.

Appelant : animal vivant destiné à attirer un animal.


  • Utilisation


L’emploi des appeaux et des appelants artificiels est autorisé en Ille et Vilaine pour :


- la chasse des oiseaux de passage et du gibier d’eau ainsi que des corvidés (corbeau freux, corneille noire, pie bavarde) ;
- la destruction des animaux classés nuisibles, à l’exception du pigeon ramier.


L’emploi des appelants vivants est autorisé en Ille et Vilaine pour :
- les colombidés : pigeon domestique (toutes races) et le pigeon ramier ; les appelants vivants ne doivent être ni aveuglés ni mutilés.
- le gibier d’eau : toutes les espèces de canards et oies autorisées à la chasse, plus la foulque macroule, ainsi que leurs hybrides (à l’exclusion de toutes espèces exotiques ou hybrides d’exotiques).


L’utilisation d’oiseaux limicoles vivants comme appelants est interdite en Ille et Vilaine.


  • Colombidés


Pour la chasse à tir des colombidés (tourterelles, pigeons), l’emploi du tourniquet est interdit, que le tourniquet soit manuel, électrique ou réalisé avec des appelants artificiels quelque soit l’espèce.
Les appelants artificiels de pigeon aux ailes motorisées demeurent possible si le système d’alimentation électrique ne comprend pas de composants électroniques permettant par exemple de faire fonctionner un variateur ou une télécommande.
Les appelants vivants ne peuvent être que :
- des pigeons ramiers nés et élevés en captivité et identifiés par une bague fermée ;
- des pigeons domestiques de toutes espèces.


Le transport d’appelants de piegon est libre, sans formalité pour tout détenteur d’un permis de chasser, il n’y a pas de limitation de quantité.

Modalités réglementaires pour la chasse des colombidés en Ille et Vilaine :

L’emploi des appeaux et des appelants artificiels est autorisé sur le territoire métropolitain pour la chasse des oiseaux de passage.

Pour le pigeon ramier, l’emploi du tourniquet est interdit.

Pour la chasse des colombidés, l’emploi d’appelants vivants non aveuglés et non mutilés des espèces de pigeon domestique et de pigeon ramier est autorisé dans le département d’Ille et Vilaine (Arrêtés ministériels des 4 novembre 2003 et 19 mars 2014).

A la différence du gibier d’eau il n’est pas nécessaire d’identifier l’appelant par une bague ou un quelconque dispositif de marquage pour les colombidés.

Si le chasseur utilise un appelant de race domestique, il n’y a aucune disposition particulière. En revanche, s’il utilise un appelant de pigeon ramier, celui-ci doit provenir d’un éleveur agréé. En cas de contrôle, le détenteur doit pouvoir prouver l’origine du pigeon ramier utilisé en tant qu’appelant. Le désairage de l’espèce (enlèvement de poussin dans le nid) est donc interdit.

Aussi, nous vous recommandons l’usage des appelants de race domestique, de type bleu de Gascogne, qui a démontré son efficacité.

Le SDGC précise qu’en application du plan de gestion « pigeon » la chasse des espèces autorisées (pigeon ramier et pigeon colombin) est soumise aux dispositions suivantes : 
Chasse sans installation : prélèvement maximal journalier de 20 oiseaux par chasseur sur tout le département.
Chasse avec installation fixe ou mobile avec ou sans utilisation de forme ou d’appelants vivants : prélèvement maximal journalier de 20 oiseaux par installation. Pour être jugées différentes, deux installations devront être espacées d’au moins 150 mètres.

Contact : Fédération des Chasseurs d’Ille et Vilaine - Service technique
Cyril MANGEARD (tél : 06.85.23.48.96), email


  • Chasse du gibier d’eau


Pour la chasse du gibier d’eau, les appelants artificiels à ailes motorisées (battantes ou tournantes) demeurent possible si le système d’alimentation électrique ne comprend pas de composants électroniques permettant, par exemple, de faire fonctionner un variateur ou une télécommande.
L’emploi du tourniquet avec appelants artificiels de canard demeure également possible sous les mêmes conditions que citées ci-dessus.


Appelants (vivants) ; Quantité autorisée :
- sur le lieu de détention : 100 canards, oies et foulques maximun (avant reproduction) ;
- sur le lieu de chasse : 100 appelants de carnards, oies et foulques, toutes espèces confondues par installation, attelés et/ou parqués.


Cette limitation s’applique également à la chasse du gibier d’eau lorsqu’elle est pratiquée sans installation.
Les oiseaux détenus dans les parcs situés dans un rayon de moins de 30 mètres de la nappe d’eau sont intégrés dans le décompte des appelants.


Limitation obligatoire des capacités de vol (à l’exception des appelants utilisés pour le malonnage) :
La capacité de vol des appelants des espèces d’oies, canards, foulques, est limitée par taille régulière des rémiges après la mue, à l’exclusion de toute autre technique.
L’éjointage des appelants est interdit depuis le 1er septembre 2006.
Les appelants éjointés avant le 1er septembre 2006 peuvent être utilisés jusqu’à leur mort.


Obligation de baguage des appelants gibier d’eau :
- Identification avec bagues fermées et numérotées homologuées.
- Déclaration auprès de la Fédération de chasse du lieu de détention des appelants. Formulaire de déclaration d’appelants : cliquez ici.
- Tenue d’un registre : nombre d’appelants, numéro de bague, les sorties et les entrées (mortalité, vente, échange, ...).
- Sur le lieu de détention, pas de contact entre les appelants et les autres oiseaux domestiques (mesures sanitaires).


  • Chasse et destruction des corvidés


- Appelants vivants : interdit pour la chasse et en période de destruction ; l’utilisation d’appelants vivants des espèces de corvidés n’est possible que dans le cadre du piégeage avec cages-pièges (catégorie 1).
- Appelants artificiels : pour la chasse et la destruction des corvidés, l’emploi de tourniquet avec des formes de corvidés ou appelants à ailes motorisées demeure possible si le système d’alimentation électrique ne comprend pas des composants électroniques permettant par exemple de faire fonctionner un variateur ou une télécommande.

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter le technicien référent, Philippe Baudron. Tél. 06.07.16.42.77 / Email.