> Je souhaite chasser > Obtenir le permis de chasser

Le nouvel examen du permis

Depuis le premier janvier 2014, l’examen du permis de chasser a évolué.

Simplicité, efficacité, sécurité sont les trois mots qui ont motivé cette réforme portée par l’ONCFS et la FNC.

 


Simplicité, car le candidat n’a plus à passer qu’une épreuve unique.


La première partie de l’examen est consacrée aux exercices pratiques (ici), immédiatement suivis par un atelier de 10 questions théoriques (ici).

Cette épreuve unique est notée sur 31 points, le candidat sera reçu s’il obtient un minimum de 25 points sans commettre de faute éliminatoire.


L’épreuve, ainsi concentrée, permet un gain de temps précieux pour les candidats qui n’ont plus à effectuer qu’un seul déplacement.


Efficacité, notamment face aux enjeux de sécurité, car la formation des nouveaux chasseurs intégre obligatoirement le maniement d’une arme semi-automatique.


Cette nouvelle exigence en matière de formation, correspond à la volonté de la chasse française, de mettre l’accent sur les impératifs de sécurité.


Toute faute aux ateliers concernant la sécurité est éliminatoire.


Cette rénovation de l’examen national du permis de chasser s’accompagne de l’amélioration de sa gestion administrative afin, là aussi, de raccourcir les délais de traitement des données.