> FDC22 > Fédération > Stand de tir

Présentation
- RGPD
SDGC 2017-2022
Stand de tir
Education à l’environnement
Revue fédérale
Matériel en vente

Présentation

Le centre de Botsay illustre la volonté de la Fédération d’offrir aux chasseurs costarmoricains ce qu’il y a de mieux en matière de formation et sécurité.

 




Rappels réglementaires : arrêté préfectoral annuel
 

  • Tir à balle ou à l’arc obligatoire pour le cerf et le sanglier.
  • Tir à balle, à l’arc ou à plomb (n°1 ou 2) obligatoire pour le chevreuil.
  • Plus de 90 % des chevreuils prélevés à plomb en Côtes-d’Armor (ONCFS-FDC, 2009). 




 
Pourquoi ?
Parce qu’on considère à tort que le tir à balle est plus dangereux que le tir à plomb.
 




La sécurité à la chasse

Quelques chiffres sur les accidents :
(Source ONCFS, réseau sécurité à la chasse, accidents répertoriés en France entre le 1er juin 2017 et le 31 mai 2018)

Le nombre total d’accidents de chasse relevés durant la saison s’élève à 113, en net recul par rapport à celui de la saison précédente (143 accidents). Ce chiffre est historiquement le plus bas jamais observé depuis la mise en place du réseau "Sécurité à la chasse" à la fin des années 1990 et vient confirmer la tendance baissière observée depuis près de 20 ans.

115 victimes ont été identifiées dont 17 personnes non chasseurs. 

La majorité des accidents sont survenus lors d’une chasse collective au grand gibier (57%), reflétant l’importance de la pratique de ce mide de chasse en France. Sur les 113 accidents de chasse relevés, 13 accidents mortels sont à déplorer, dont 3 concernant des personnes "non chasseurs".

La très grande majorité des accidents mortels restent liés à un manquement aux règles élémentaires de sécurité et en particulier au non-respect de l’angle de sécurité de 30°, à un tir sans identification et à une mauvaise manipulation de l’arme. 

Rappels de sécurité élémentaires : 

  • Ce n’est pas l’arme qui est dangereuse mais son utilisateur (on tire pour tuer, non pour blesser. Dans le doute, on s’abstient).
  • C’est la non maîtrise de l’arme et de son environnement qui sont des facteurs générateurs d’accidents de chasse.
  • Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises balles (cartouches), il faut simplement trouver la munition adaptée à son arme -> Passage en stand de tir.




Ce stand a été conçu pour permettre aux chasseurs de :

  • Bien appréhender les bases de la sécurité
  • Se familiariser avec son arme et son maniement.

En s’entraînant régulièrement à Botsay, le chasseur saura à la fois maîtriser son arme, identifier l’animal avant le tir et placer sa balle ou sa flèche sur un grand gibier en mouvement.