> La chasse en Bretagne > Les habitats naturels bretons

Les landes

Paysage breton typique, les landes occupent près de 40 600ha, dont un quart se trouve
dans les Monts d’Arrée.

Il s’agit de formations arbustives basses, reposant sur des sols pauvres, acides, soumis au vent le long des dunes, des falaises ou dans les terres plus intérieures.

 


Représentées par les bruyères et les ajoncs, les landes peuvent être primaires (ou climaciques), notamment sur le littoral, ne pouvant évoluer vers d’autres stades dynamiques car contraintes par leur environnement.


D’autres sont secondaires, apparues à l’issue d’une déforestation
humaine plus ou moins ancienne et maintenues par des pratiques agro-pastorales les empêchant d’évoluer en fourrés.


En fonction de son degré d’humidité, la lande voit sa végétation changer.


Si l’humidité est moyenne, les plantes les plus hautes seront les ajoncs, les genêts et la bruyère ciliée. On parle alors de lande mésophile.


Parfois gorgé d’eau, le sol de la lande peut devenir marécage.Le sol de la lande se prête à la germination de végétaux peu exigeants en éléments nutritifs. On parle de lande hygrophile.


Dans les landes, les mammifères (loutres, blaireaux), les oiseaux (busards, fauvettes pitchou), grenouilles et crapauds, vipères ou lésards, constituent une faune riche et à protéger.


La Fondation des Chasseursest propriétaire des Landes de Lan Bern et de Magoar. Pour découvrir cet espace, cliquez ici.

Source :
Quéré, Emmanuel, et al., La flore du Finistère. Nantes : Siloë, 2008.

sser