> Le savoir-faire des Fédérations > Surveillance sanitaire

Consommer du gibier en toute sécurité

Les animaux peuvent être porteurs de maladies dont certaines sont transmissibles à l’Homme.

Il est conseillé de porter des gants pour les dépouiller et les éviscérer.

 


SANGLIER


Le sanglier pouvent être porteur de trichine, il est recommandé d’informer des risques les proches (familles et amis) auxquels on donne un morceau.


Cette information est obligatoire si le morceau est donné à une personne n’appartenant pas à ce cercle restreint de la famille et des amis.


En outre, il est OBLIGATOIRE de faire faire une recherche de trichine par un laboratoire quand le sanglier est destiné à un repas de chasse associatif, ou à la commercialisation.


On entend par « repas de chasse » un repas organisé, en dehors de l’usage domestique privé, par un ou plusieurs chasseurs, auquel toute personne, sans lien particulier avec les chasseurs, peut participer.


AUTRES GIBIERS


Pour tous les autres gibiers destinés à un repas de chasse, il doit être pratiqué un examen initial de la venaison par une personne formée. Une fiche de traçabilité doit accompagner la venaison.


Renseigner vous auprès de votre fédération pour plus d’informations sur la formation "examen initial du gibIer".


(liens à mettre en place à partir de la carte)


EN SAVOIR PLUS...


De nombreuses informations se trouvent sous la forme d’un tableau récapitulatif des obligations de contrôle sanitaire des chasseurs pour la consommation et/ou le partage de la venaison (cliquez ici).


A lire : article sur la gestion préventive consultable sur le site de la FNC, en cliquant ici.

sser